Connection

Mot de passe perdu

  Comité éditorial 2013

Forum Blanc

Éditorial de René Broca et Cédric Guiard (coresponsables du contenu éditorial du Forum Blanc)

Le fait de pouvoir répéter la même analyse un an plus tard est par lui-même un élément nouveau : la même chose, plus tard, ce n’est plus la même chose. Ceci oblige peut-être à reconsidérer le paysage.

Les pionniers n’ont pas été remplacés par les bâtisseurs ; les modèles économiques sont introuvables ou trop nombreux. Le temps des révisions déchirantes serait-il venu ?

Des signes, au moins, incitent à refroidir les ardeurs initiales. Certes, les nouveaux médias demeurent à la fois la condition de création et de transmission de toutes sortes d’expérimentations et d’initiatives créatrices, mais souvent dans des champs extérieurs à celui de l’industrie de programmes, politique et social notamment. Et toujours hors marché.

Au sein des industries de programmes, on semble redécouvrir certaines évidences, dont le goût majoritaire pour la réception passive d’histoires linéaires. D’où peut-être la référence plus fréquente à une "interactivité douce", qui accompagne et enrichit le fil narratif central, mais ne s’y substitue pas.

Les paradigmes ont la vie dure, semble-t-il, et les user generated content ne méritent pas toujours qu’on paie pour y accéder.

Et donc le champ reste largement ouvert pour des usages qui sont encore à inventer – programmes ou services – capables de trouver leur public en rencontrant son désir de quelque chose de plus : supplément d’âme, de rêve ou de connaissances.

Entretien avec Cédric Guiard

Cédric Guiard

Cédric Guiard est coresponsable du contenu éditorial du Forum Blanc pour la première fois en 2013. Spécialiste des technologies et des contenus numériques, il apporte un regard prospectif au Forum Blanc : quelles avancées à l'horizon des 5 ans ?

Cédric Guiard dirige ADN, agence spécialisée dans la création et la gestion de la représentation numérique de personnalités pour les marchés du cinéma, de l'audiovisuel et du multimédia. Son activité le conduit naturellement à tisser des liens entre PME et laboratoires (recherche et innovation), en ce qui concerne les nouvelles technologies et la vision assistée par ordinateur.

Comment envisagez-vous votre apport sur les nouveaux usages, nouvelles technologies ?
Je souhaite apporter mon analyse sur l'impact des nouvelles technologies et de l'innovation et les convergences et confluences actuelles.
En effet, aujourd’hui, on est face à plusieurs réalités. Par exemple, la délinéarisation des contenus intégrant les nouvelles formes d'interactions liées à la réalité augmentée. On a également du mal à distinguer nettement les contenus virtuels, générés par ordinateur, des réels. Cette création de contenus est portée par les utilisateurs, grâce à l'interactivité. La notion du 360° est dépassée, si l'on considère le cross ou transmédia uniquement comme une déclinaison multisupports : aujourd'hui, ce sont les interactions utilisateurs qui priment.

Un mot sur les nouveaux modes/stratégies de communication des agences de marketing numériques ?
Aujourd'hui, les agences de communication ne doivent plus seulement être présentes sur le web mais créer un lien, une interaction entre un produit, une marque et un public. Ceci est d'autant plus vrai que le public devient de plus en plus expert des nouvelles technologies.
S'il y a 30 ans, l'auditeur était simple récepteur/destinataire, aujourd'hui il est le principal acteur. On assiste à l'émergence d'un modèle de communication non plus restreint au "360°" mais intégrant une nouvelle forme de création, l'association homme-machine.
La croissance très rapide des agences de communication digitales, à grand coup de fusion et acquisition à l’échelle planétaire, sera passée au crible durant le Forum Blanc : quel impact auront ces nouveaux modèles ?
La technologie n'étant pas au cœur de la communication, les annonceurs ne pensaient pas avoir à en payer les coûts relatifs. Les nouveaux modèles de coopération, de rémunération, de ROI (Return On Investment) ne passent plus par des systèmes de mesures d'audience classiques. Quelle sera la métrique de demain ?
(Note : une conférence Agences de communication numériques : nouvelles approches, nouveaux supports, nouveaux contenus se tiendra jeudi 17 janvier de 14h à 14h45.)

D'après vous, quelles sont les problématiques à intégrer de manière incontournable dans la réflexion actuelle ?
L'axe qui me semble déterminant est le lien avec le réel.
Si nous avons passé les dernières années à retranscrire par ordinateur les informations du monde physique, aujourd'hui à l'inverse, il s'agit de retranscrire, de fondre les contenus numériques dans la réalité physique.
Actuellement, on est dans le transmédia numérique. On va tendre de plus en plus à la réalité augmentée, sur mobile avec les applications de géolocalisation, de remodélisation physique d'un contenu digital.
Par exemple, la géolocalisation : c'est un contenu qui se nourrit du contexte dans lequel se situe l'acteur. Dans l'avenir, ce seront les besoins pris en compte.
Par exemple : l'holographie dans un concert, les imprimantes 3D qui permettront à terme de créer des objets. C'est une illustration des passerelles qui s’établissent entre le numérique et la réalité physique.
Il y aura une nécessaire incidence sur le secteur du divertissement.
Ce sont ces réflexions sur les convergences sur les prospectives que je souhaite apporter au Forum Blanc.

Entretien avec Christian Beauchesne (Magog Technopole)

Christian BEAUCHESNE

L'édition 2013 du Forum Blanc est marquée par une collaboration enrichissante avec le Canada.
Entretien avec Christian Beauchesne, directeur général de Magog Technopole et ancien membre Secteur développement du Bureau du cinéma et de la télévision du Québec (BCTQ).

Vous êtes à l'initiative de la relation Forum Blanc/Canada. Que représente pour vous le Forum Blanc ?
Le Forum Blanc est un événement unique. Il permet aux professionnels de l'industrie audiovisuelle (animation) de prendre un temps de réflexion sur les changements et opportunités qu'apportent la globalisation des marchés et les supports multiplateformes.
Rapprocher la France et le Canada permet d'apporter une vision internationale et une réflexion innovante sur les enjeux de la production transmédia.

Quels sont les apports pour le Canada ?
Le Canada a entrepris un virage numérique et les entreprises des secteurs de l'audiovisuel, de l'interactivité et de la mobilité sont au cœur de ce changement. Un événement comme le Forum Blanc place les entreprises et les institutions en compétition par rapport à leurs programmes et modèles d'affaires. Ainsi, dans un contexte de mondialisation, le Canada et l'Europe ont tout avantage à échanger sur les meilleures pratiques d'affaires et de création afin de s'ajuster aux nouveaux défis économiques et créatifs et mettre en place des mesures qui favoriseront la coproduction transmédia.

Quelles sont les perspectives par rapport à votre nouvelle fonction ? (Christian Beauchesne a été nommé directeur général de Magog Technopole en octobre 2012)
L'un des projets phare de Magog Technopole est la coordination de la mise en place d'un réseau à très large bande, Fiber To The Home (FTTH). À accès ouvert et accessible, il servira de levier d'accélération pour favoriser l'émergence de nouvelles entreprises des secteurs de la mobilité et des arts numériques aux jeunes créateurs. Je pense que la ville de Magog pourra dégager de grandes inspirations d'une collaboration avec le Forum Blanc, CITIA et la région Rhône-Alpes.

Entretien avec Norbert Laporte (Film Fund Luxembourg)

Norbert Laporte - Comité éditorial Forum Blanc 2013

Pourquoi avoir choisi de monter une journée dédiée aux développements multisupports au Luxembourg, le Forum Media Luxembourg, en collaboration avec les organisateurs du Forum Blanc ?
Je voulais importer le concept du Forum Blanc et son format tel quel au Luxembourg.
Une collaboration de CITIA m’est donc apparue comme une évidence, ceci d’autant plus que CITIA a acquis une expertise en matière de nouveaux usages et de nouveaux contenus. De plus, je connais l’équipe depuis de nombreuses années au cours desquelles j’ai apprécié son professionnalisme.
Par ailleurs, si l’objectif principal du Forum Media Luxembourg était d’initier, il s’agissait également de faire une présélection de projets luxembourgeois en vue de l’édition 2013 du Forum Blanc. Ce qui se concrétise par la présence de la série Comeback au programme de cette édition.

Quel est l'intérêt de faire partie du comité de réflexion sur la conception éditoriale du Forum Blanc ?
L’intérêt est de participer activement à l’évolution de l’événement et à guider les choix éditoriaux, tout en participant à des échanges et à des réflexions à propos d’un domaine qui me passionne depuis ma première participation au Forum Blanc en janvier 2010.

Quelles réponses peuvent être, à votre avis, apportées aux professionnels luxembourgeois au Forum Blanc ? Quel est l'intérêt pour eux d'être présents ?
L’aspect formation permanente et continue est certainement l’intérêt prépondérant, mais il y a également la recherche de nouvelles perspectives, voire de partenaires, et pourquoi pas de projets ; il y a aussi les échanges avec d’autres professionnels et des experts.

Entretien avec Julien Villedieu (SNJV)

Julien Villedieu - SNJV

Quelles problématiques vous semblent incontournables pour ce Forum Blanc 2013 ?
Aujourd'hui, les thématiques du Forum Blanc proposent une réelle complémentarité avec celles du jeu vidéo. Il y a, de manière incontestable, une tendance naturelle du secteur à aller vers la convergence des médias.
Le jeu vidéo est actuellement dans une phase de transition extraordinaire : le marché physique est révolu tandis que s’érige sur de solides fondements le marché dématérialisé.
Nous sommes dans une phase d'exploration sans modèle économique arrêté. Les acteurs de la production de jeu vidéo ouvrent les yeux à de nouvelles formes d'écriture, une interactivité très différente, etc.
Quelle sera la pratique du jeu vidéo de demain ? Que voudront les joueurs ?
C'est pour répondre à ces questions que nous souhaitons participer au Forum Blanc.

Un mot sur le Vidéo Game Winter Camp
Le Vidéo Game Winter Camp se déroulera en parallèle du Forum Blanc du vendredi 18 au dimanche 20 janvier 2013.
Au programme, ateliers, rencontres des acteurs du secteur, échanges sur les problématiques.
C'est une première en la matière : réunir les acteurs du jeu vidéo français pour partager sur les problématiques de la croissance, la compétitivité, la production...
Nous souhaitons repartir avec une feuille de route reflétant les préoccupations actuelles des adhérents.
Cet événement privé est réservé aux acteurs du jeu vidéo et aux adhérents du SNJV.

Pour plus de renseignement, contactez Julien Villedieu

Partenaires conception éditoriale

Responsables
  • René Broca
  • Cédric Guiard
Collaborations